Si je sors de ma zone de confort, un coach peut il m’aider?

Dans une série de 9 articles je vous propose de faire un point complet sur le Coaching en France. En voici les sujets et le 1er article:

  1. Le Coaching est passé de mode à commodité
  2. Coachs certifiés, coachs accrédités, de quoi parle-t-on?
  3. Quel est le retour sur investissement du Coaching
  4. Comment choisir un Coach à création de valeur optimale
  5. Coaching, formation, conseil, quelles différences de fond
  6. Prendre un Coach pour soi aujourd’hui, signe d’ambition ou maladie honteuse
  7. Le marché du Coaching : qui sont les coachs
  8. Combien dure et combien coûte un Coaching
  9. A l’heure de l’intelligence artificielle, le Coaching a-t-il encore un sens

Le Coaching est passé d’une mode à une commodité :

Le Coaching de 1995 à 2003:

le Coaching s’est fait connaître comme pratiqué aux Etats-Unis et a bénéficié d’un succès d’estime immédiat. Première école de Coaching, 1ère association de Coachs, la Société Française de Coaching, fondée par votre serviteur avec 14 collègues.

Le Coaching de 2003 à 2007:

il est devenu très à la mode. Y faire appel était même devenu un must. Les coachs à l’époque étaient peu nombreux, 500 à 1000 sur la période 2000-2007. Les écoles de Coaching étaient encore moins nombreuses avec 3 à 5 écoles ayant plusieurs promotions d’élèves par an. Les auteurs de livres sur le Coaching émergeaient à raison d’un à 3 livre par mois, écrits par des psy, des managers ou des journalistes.

Le Coaching et la crise de 2007:

Les budgets affectés au Coaching, jamais reconnu comme une formation, donc non subventionné, ont fondu ; les managers en ayant besoin n’avaient qu’à aller voir ailleurs. De nombreux Coachs ont vu leur chiffre d’affaires s’effondrer et se sont dispersés dans la formation, le conseil, la thérapie, etc. Parallèlement de nombreux managers aux fins de carrière difficiles se sont glissés vers l’eldorado du Coaching; trop tard, la mode était passée!

Certains coachs ont vu une opportunité dans l’attrait de nombreux cadres pour devenir Coachs : au lieu de vendre à des entreprises un Coaching qui ne se vendait plus, ils ont vendu aux cadres rêvant de changer de métier, de la  formation…au Coaching, à l’instar des vendeurs de pelles dans la conquête de l’Ouest qui gagnaient plus que de nombreux chercheurs d’or! Paradoxe donc: Le nombre d’écoles de Coaching explosait, déversant sur le marché de nombreux coachs se revendiquant « Coachs certifiés », mais sans missions ni expérience puisque la demande de coaching avait littéralement fondue.

Il en est résulté une saturation totale des DRH devant les discours inflationnistes et le harcèlement commercial de coachs en mal de missions et tentant par tous les moyens de s’attirer les faveurs de futurs clients.

Heureusement le marché s’autorégule sur quelques années  et au cours des années 2011-2017 de nombreux coachs sans coachés se sont réorientés ailleurs. La demande est également revenue, plus exigeante mais bien vivante

Le Coaching aujourd’hui:

Le Coaching est à nouveau entré dans le rang des outils au service des Directions de Ressources Humaines et des dirigeants comme le sont depuis plus longtemps les formations au Management. Il a perdu son effet de mode mais il a gagné en professionnalisme et les entreprises qui y font appel bénéficient d’une image d’entreprises à l’écoute des besoins de leurs managers.

By |2018-03-28T20:56:59+01:00mars 22nd, 2018|Accompagnement Individuel|0 Comments

Leave A Comment